Carnaval de Nice 2013: la bataille des fleurs.

Si vous avez une bonne mémoire, vous êtes alors en mesure de vous rappeler cette généralité, celle des cartes du bulletin météo. Au delà du débat sur l’acuité des prévisions météo, rappelez-vous des journées de grand mauvais temps affectant la France entière, sauf un irréductible lorgnon: la côté d’azur! Mais hélas en cette journée du 23 février, week-end durant lequel se déroule le Carnaval de Nice, la côte d’azur est plongée sous de tristes auspices, celles d’un temps couvert et d’une température des plus fraîches, pas plus de 9° au meilleur de la journée.

carnaval-de-nice-la-bataille-des-fleurs-17

Durant l’après-midi se tient sur la promenade des anglais la bataille des fleurs. La bataille des fleurs est un événement sensible aux conditions météorologiques, alors que l’heure avance, les services de la ville de Nice ne savent pas encore si oui ou non la bataille des fleurs sera maintenue. La décision finale sera arrêtée seulement une heure et demi avant le début de la bataille des fleurs. Pendant ce temps là, les nombreux touristes se dirigent vers leurs places respectives. Pour la bataille des fleurs il y a deux possibilités et deux tarifs: les places en tribunes assises et celles dans les promenoirs dont les tarifs respectifs sont de 25 et 10€. Ces derniers espèrent que la bataille des fleurs de cette après midi du 24 Février 2013 sera maintenue, armés de leurs smartphones ils découvrent avec surprise que l’événement aura bel et bien lieu.

carnaval-de-nice-la-bataille-des-fleurs-52

Sous un ciel parfois menaçant au large, les spectateurs attendent avec en bruit de fond les galets des plages qui se font battre par une mer aux eaux turquoises moyennement agitées. Au delà du pire ennemi de tous qui reste la pluie, un autre opposant des plus désagréables reste la température, qui est bien en deçà des habituels 13-14° relevés sous un ciel azur. La composante vent reste fort heureusement absente, car à l’instar de la vallée du Rhône où souffle actuellement un fort mistral avec des températures ressenties intenables, Nice a la chance d’échapper aux supplices d’Éole, de quoi aussi améliorer la trajectoire du tir des fleurs adressées au public.

carnaval-de-nice-la-bataille-des-fleurs-62

La bataille des fleurs est une annexe indissociable du carnaval de Nice, ce spectacle prend place dans le magnifique cadre de la promenade des anglais depuis ses débuts qui remontent à la fin du 19ème siècle. En 1876 Andriot Saëtonne fut à l’origine de la toute première bataille des fleurs. Cette dernière fut crée dans le but de divertir les premiers touristes qui se rendaient à Nice pour assister au carnaval. Bien entendu la bataille des fleurs à son commencement était bien loin de celle que l’on a pour habitude d’observer, c’est à dire ce gigantesque défilé distribuant des tonnes de fleurs aux public. Au commencement, les choses étaient bien plus simples, les jets de fleurs ou voir même de bouquets se limitaient à des échanges de fleurs entre les participants, dans l’optique de promouvoir la production florale locale.

carnaval-de-nice-la-bataille-des-fleurs-87

En effet, 85% des fleurs distribuées pendant la bataille des fleurs sont produites localement dans les environs de la région niçoise. Pour le déroulement de la bataille des fleurs il en faut en nombre! Chaque char distribue des milliers de fleurs fraîches, entre 2500 et 3000 lancées dans la foules par de jolies mannequins somptueusement costumées. Chaque costume étant l’œuvre d’une costumière professionnelle dont la réalisation s’appuie sur les mêmes processus que ceux employés au théâtre et dans le cinéma. Chacun des costumes utilisés étant unique pour chacune des différentes éditions du carnaval de Nice. Distribuer à foison autant de mimosas, de glaïeuls, roses, œillets ou encore marguerites nécessite une impressionnante

carnaval-de-nice-la-bataille-des-fleurs-137

logistique. C’est seulement 72h avant le début d’une bataille des fleurs que démarre le processus d’élaboration des décorations florales des chars. Sur 400 pains de mousse une équipe de fleuristes s’active dans le hangar des coulisses du carnaval afin que tout soit fin prêt pour le jour J.

carnaval-de-nice-la-bataille-des-fleurs-171

La bataille des fleurs c’est une symbiose entre des chars du carnaval, des chars dédiés à la distribution des fleurs mesurant chacun 7 mètres de long pour 2 mètres de large et 6 mètres de haut et des défilés d’artistes. La bataille des fleurs reste calquée sur le thème du carnaval de Nice, dont celui de l’année 2013 est “Roi des 5 continents”. Le carnaval de Nice débutant d’ailleurs d’ici quelques heures avec le défilé du corso illuminé qui s’élancera de la place Masséna avec le roi et la reine en ouverture dès 21h. C’est d’ailleurs un avant goût du défilé du corso carnavalesque auquel ont eu droit les spectateurs, car certains des chars et des animations présentes à la bataille des fleurs le seront ce soir au défilé du corso carnavalesque illuminé.

carnaval-de-nice-la-bataille-des-fleurs-262

Parmi les adjudants présents à la bataille des fleurs figure la très dynamique B.A.T initiales qui ressemblent fort à ceux d’une célèbre brigade policière nocturne mais dont le but et les objectifs sont largement différents, puisqu’il n’est pas question de verbaliser pour la B.A.T mais plutôt de répandre une bonne humeur contagieuse. La B.A.T signifie “Brigade d’Animation Tribunes” et face au froid durant lequel débuta la bataille des fleurs leur tâche était ardue mais le défit fut relevé: au fil des minutes qui s’égrènent les convives commençaient à faire des “ola” impromptues et réagissaient aux blagues lancées par le speaker, à la voix très emblématique et facilement reconnaissable sur son “segway” ce drôle de deux roues dont il est possible de prendre place en position droite.

carnaval-de-nice-la-bataille-des-fleurs-275

Fort heureusement la pluie n’aura pas trop dérangé le bon déroulement de la bataille des fleurs, elle s’est seulement manifestée quelques minutes avant le départ de la bataille des fleurs à 14h30. Malgré le froid l’ambiance était sensationnelle et les danseuses de samba ont été remarquables de part leur courage et leur dextérité face au froid. Rappelons que pour cette édition du carnaval de Nice et cette bataille des fleurs près de 50 nationalités étaient représentées dont de nombreuses en provenance directe des tropiques… Bien que Nice soit jumelée à Rio de Janeiro au Brésil et que la bataille des fleurs reste un événement unique au monde, la belle citée niçoise reste tout de même en mesure d’envier les douceurs du climat tropical carioca bien que le carnaval de Nice avec ses codes et ses coutumes n’a rien à envier à son voisin brésilien même si il reste le plus grand au monde.

carnaval-de-nice-la-bataille-des-fleurs-165

.