La Gay Pride de Bruxelles 2013: 10ans de mariage gay et d’ouverture d’esprit!

gay-pride-bruxelles-2013-16-eme-edition-161.

Alors que le débat sur le mariage gay est en train d’être échu en France, un hasard du calendrier aura fait que la gay pride de Bruxelles s’est déroulée le jour même où le mariage gay aura été définitivement gravé dans les tables de la loi françaises.

gay-pride-bruxelles-2013-16-eme-edition-35.

Après d’ âpres débats et le côté sournois de viles gredins ayant profité de l’occasion pour polariser politiquement le débat alors que d’autres encore plus dangereux étaient à la charge, tête baissée avec des arguments moyenâgeux datant de l’époque de la chasse aux sorcières et prêt à mettre le feu aux poudre d’un bûcher en place publique improvisé!

gay-pride-bruxelles-2013-16-eme-edition-42.

Il suffit pourtant de regarder au delà des frontières de notre hexagone pour se rendre compte que sur cette épineuse question de l’égalité des droits entre couples de même sexe certains de nos voisins européens n’ont pas attendu la France pour autoriser leur ressortissants à se marier.

gay-pride-bruxelles-2013-16-eme-edition-47.

Lors de cette année 2013 la Belgique fête les dix années du mariage gay. Un événement qui n’a pas causé de déferlantes haineuses et autres soulèvements général d’une partie de la population, qui de tout manière ne se verra retirer aucun droit. C’est ce dont témoignait Alan De Bruyne, l’organisateur de la gay pride de Bruxelles.

gay-pride-bruxelles-2013-16-eme-edition-49.

Aussi, Alan me rappela en effet que la Belgique est un pays tolérant envers les LGBT (Lesbiennes, Gay, Bi, Trans) mais qu’hélas cela n’empêche pas l’existence d’une certaine homophobie sous latente. Malheureusement les belges se souviennent encore trop bien du meurtre à caractère homophobe d’Ishane Jarfi, tué en avril 2012.

gay-pride-bruxelles-2013-16-eme-edition-161.

En cette journée du samedi 18 Mai 2013 s’est tenu la 16eme gay pride de Bruxelles. C’est une première pour Zag-rider.com de couvrir un tel événement en Belgique, aux travers des nombreuses images et de la vidéo vous allez vous rendre compte que le gay pride de Bruxelles est de loin plutôt différente de la plupart des gay-prides françaises.

gay-pride-bruxelles-2013-16-eme-edition-209.

C’est ainsi à 14h que le rendez-vous était donné sur la place de la Bourse pour le départ du cortège de la gay pride de Bruxelles. Un cortège composé de semi-remorques, porteurs, bus aménagés même de petits camions de 3,5T. Pourtant, la gay pride de Bruxelles débuta tambours battants, vibrant au son enivrant des percussions et tambours d’un groupe de batucada.

gay-pride-bruxelles-2013-16-eme-edition-229.

Le ciel lors du début de la gay pride de Bruxelles n’était hélas pas inspirant: une couche de stratocumulus gris volaient la vedette au soleil, qui de toute façon ne brillait même pas dans le sud de la France, pour dire, au même moment sur la croisette du festival de Cannes, le tapis devait être très humide: l’équivalent d’un mois de précipitations se sont abattus sur Cannes en 72h!

gay-pride-bruxelles-2013-16-eme-edition-294.

C’était déjà relativement agréable de parader sur une chaussée sèche! Pour rajouter des couleurs, juste derrière le groupe de batucadas un énorme rainbow flag était tendu et animé dans ses entrailles par des spectateurs venus profiter de l’événement pour se divertir! Le drapeau arc-en-ciel serait-il un indicateur de beau temps? Quelques instants après il était déjà possible de voir le soleil au delà de la strate nuageuse qui était en train de se morceler!

gay-pride-bruxelles-2013-16-eme-edition-345.

Le début du cortège de la gay pride de Bruxelles était généralement composé de groupes de piétons prônant la tolérance envers les homosexuels résidant dans des pays où les relations entre personnes de même sexe sont interdites par la loi. À noter aussi la présence de l’équivalent belge du Paris Foot Gay avec des sportifs tous habillés en tenue défilant aux côtés d’Amnesty International ou encore d’associations de luttes pour les droits d’ homosexuels de couleur.

gay-pride-bruxelles-2013-16-eme-edition-380.

Entre ce premier groupe de piéton et le passage du premier char, il y eu beaucoup d’exubérance! En effet, à la gay pride de Bruxelles nombreux étaient les garçons qui se travestissaient juste pour le temps du défilé. Entre les excentriques d’un jour et les mecs jouant sur le côté vulgaire et au delà des normes sociétaires que représente le garçon maquillé et arborant les effets destinés aux femmes il y avait quelques stars du milieu dont la presse s’arrachait les photos.

gay-pride-bruxelles-2013-16-eme-edition-408.

L’exutoire du travesti est plutôt bien ancré dans la culture du sud du Brésil où dans certains boîtes gay il n’est pas rare de pouvoir assister à un show de travestis et leur célèbre dance du “bate cabelos” qui consiste à projeter les cheveux de la perruque dans les airs en faisant violemment tourner la tête! Spectacle assuré!

gay-pride-bruxelles-2013-16-eme-edition-412.

Parmi les gros chars de la gay pride de Bruxelles deux sortaient du lot, aussi bien pour l’ambiance générale, la dextérité des DJs ou encore l’apparence globale. Il s’agissaient des chars sponsorisés par Fun Radio et le Parti-Socialiste Belge. Ces deux chars se suivaient et à eux deux galvanisaient des centaines voir même des milliers de personnes selon l’endroit par où passait le cortège de la gay pride de Bruxelles.

gay-pride-bruxelles-2013-16-eme-edition-441.

Le cortège de la gay pride de Bruxelles est somme tout assez long. Si vous arrivez en avance vous risquez de vous demander où sont les chars, néanmoins ces derniers arrivent au dernier moment juste avant le départ du premier cortège. Vis à vis du gabarit des poids lourds utilisés, les chars empruntaient des voies larges durant une grande partie du trajet.

gay-pride-bruxelles-2013-16-eme-edition-490.

Néanmoins il y eu plusieurs rues assez étroites abordées. Bien que cela constitue un risque sécuritaire à ne pas négliger, cela donna un aspect plus intimiste à la gay pride de Bruxelles, forçant les gens à se masser derrière le camion et incitant les DJs à en profiter via certains mouvements de foule calculés. Sur le char de Fun Radio le grand délire consistait à mettre tout le monde à genoux et ensuite au rythme d’une musique entraînante à faire lever et exploser de joie tout le monde avec les bras en l’air.

gay-pride-bruxelles-2013-16-eme-edition-498.

Face à cet afflux, les moyens portants sur la sécurité n’ont pas été lésinés: des effectifs de polices étaient présents au début du cortège pour sécuriser le passage du premier char et durant tout le trajet du cortège de la gay pride de Bruxelles afin d’éviter d’éventuels affrontements avec des homophobes ou tout autre élément perturbateur.

gay-pride-bruxelles-2013-16-eme-edition-531.

Bien que l’alcool coula à flot ,rares étaient les incidents. Aucun débordement n’était à déplorer, seuls quelques comas éthyliques auront été rapidement pris en charge par l’équivalent du SAMU Belge. Au final la gay pride de Bruxelles s’est déroulée sans encombres et lors de cette édition 2013 à même battu un record de fréquentation: 80000 personnes ont répondu présent pour parader aux côtés des chars de la gay pride de Bruxelles 2013! Apparemment en Belgique, la traditionnelle bataille des chiffres entre organisateurs et préfecture de police ne semble pas avoir lieu.

gay-pride-bruxelles-2013-16-eme-edition-552.

Les derniers chars de la gay pride de Bruxelles sont arrivés sur le lieu de départ, à la place de la Bourse aux environs de 18h, moment coïncidant avec le début d’un grand concert, devant le bâtiment de la bourse de Bruxelles, où seraient rassemblés des dizaines de milliers de gens, vibrant au son entraînant de plusieurs DJs qui vont se relayer durant tout la soirée, cette dernière s’achevant vers 22h30 au lieu de 20h à la place de la Bastille à Paris.

gay-pride-bruxelles-2013-16-eme-edition-486.

La gay pride de Bruxelles est un événement des plus tolérés et des plus tolérants. Malgré les nombreuses nuisances sonores, les habitants de Bruxelles sont rare à faire grise mine face à l’état de joie généralisé qui s’empare des rues de la capitale belge. À l’heure où les riverains du Marais à Paris sont las des clubs ayant l’autorisation de fermer à 2h du matin, à Bruxelles, quand bien même le grand concert s’achève, un autre événement prend aussitôt le relais!

gay-pride-bruxelles-2013-16-eme-edition-491.

Effectivement, la gay pride de Bruxelles possède encore l’avantage d’être un événement central et gardant son aspect festif extériorisé en dépit de l’heure tardive. Dans la vieille ville, nombreux sont les bars qui sortent le temps de la gay pride de Bruxelles un comptoir ayant pignon sur rue, le tout animé par des DJs, une puissante sonorisation et des show de travestis et/ou gogo dancers!

gay-pride-bruxelles-2013-16-eme-edition-538.

De part ses caractéristiques intrinsèques, la gay pride de Bruxelles respire cet air qu’il est si bon d’ humer de l’autre côté de la frontière: cet aspect chaleureux et tolérant et festif qui caractérise si bien les belges. D’autant plus que la hache de guerre semble pour le moment enterrée entre les Wallons et les flamands. Une bonne chose d’autant plus que ce conflit était en passe de ronger le pays jusqu’à la racine. Tels certains intervenants le précisaient, la Belgique est un pays rassemblant ceux qui parlent flamand, français et même allemand, il serait dommage de laisser de “vieux croulants” massacrer l’avenir de la Belgique. Comme quoi, il n’y a pas que la France qui subit parfois des déchirures vis à vis de certains sujets de discorde!

 

gay-pride-bruxelles-2013-16-eme-edition-497

 

.