La Gay Pride de Paris 2013: du soleil de justesse!

.

Précédemment et généralement sur zag-rider.com une fois la marche des fiertés de Paris passée cela signait la fin de la belle parenthèses des gay pride françaises. Fort heureusement cette année, la Gay Pride de Paris 2013 peut encore en cacher d’autres! Alors que vous allez vous délecter de ses lignes et des photos elles mêmes appuyées par la vidéo finale,

gay-pride-paris-2013-photo-95.

une bonne nouvelle s’annonce: zag-rider.com sera encore sur au moins trois gay prides après celle de Paris cette année! Une année 2013 qui aura par ailleurs commencée très fort sur la thématique gay pride avec une excursion aux USA à Miami pour voir à quoi ressemble une gay pride sous le soleil et les cocotiers alors que le printemps n’a pas existé en France!

gay-pride-paris-2013-photo-134.

Hormis la Gay Pride de Paris 2013, la France accueille aussi cette année l’Europride à Marseille, une ville ayant acquit le titre de capitale de la culture 2013, une métropole tournée vers la méditerranée et ses diverses cultures mais hélas une cité phocéenne où le sang aura hélas coulé à profusion. L’hémoglobine n’est pas la couleur porteuse d’une gay pride,

gay-pride-paris-2013-photo-211.

dans le drapeau arc-en-ciel, bannière trop souvent confondue avec la drapeau de la paix, mais qui pourtant constitue le paradigme d’une communauté homosexuelle en passe d’être acceptée en France, le rouge signifie la vie.

gay-pride-paris-2013-photo-250.

La vie c’est aussi soit disant un parti pris par nos chers amis de la manif’ pour tous, le fort degré d’immoralité que représente à leurs yeux la communauté homosexuelle aura hélas été polarisée par des entités condamnables… Cela remonte déjà au printemps dernier, mais c’était ainsi et il était considérablement triste de constater que la France était en train de se scinder en deux et de faire remonter par cette fracture des choses que l’on pensait appartenir au passé. Oui, l’homophobie a explosé en quelque mois, révélée au grand jour et même portée à bras par certaines personnalités

gay-pride-paris-2013-photo-364.

Les médias aussi ne sont pas innocents, bien que certains tentent de rester impartiaux d’autres essayent de profiter de l’événement pour en récupérer le buzz potentiel qui peut s’en extraire. Pourquoi pensez vous que la plupart des médias étaient présenst au premier mariage gay à Montpellier? Pour le symbole? La France pays des droits de l’homme qui adopte enfin l’égalité pour tous ? Non, vous vous trompez! La plupart des journalistes présents attendaient que cela dégénère, que les écervelés de l’extrême droite s’en prenne au symbole, gâchent la fête! Fort heureusement tout cela na jamais eu lieu, bien que certains débordements ont été enregistrés et fort heureusement contenus par les forces de l’ordre.

gay-pride-paris-2013-photo-431.

Une certaine crainte s’est installée de manière crescendo durant les gay pride française, le soucis que tout déraille, qu’une poignée d’ignares brisent le miroir de la fête dans lequel bon nombre de français, peu importé leur couleur de peau, leur orientation sexuelle aiment se voir refléter. La gay pride un truc de “PD”? Vous êtes encore à côté de la plaque car nombreux sont les hétérosexuels qui viennent faire la fête et juste oublier les sujets de discorde!

gay-pride-paris-2013-photo-477.

C’est hélas dans ce cadre de suspicion qu’a débuté la Gay Pride de Paris 2013, 73 chars ont pris le départ au niveau de la place de la tour Montparnasse vers 14h. Le spectre de la peur a peut être contribué à faire baisser la fréquentation de la Gay Pride de Paris 2013 au tout début, contrairement à l’édition 2012, la foule était moins dense et la tension était hélas palpable.

gay-pride-paris-2013-photo-484.

Le traditionnel discours engageant associations militantes et organisateurs a été le prélude de cette Gay Pride de Paris 2013 à 13h30, un discours sans accroche, avec déjà pas mal de personnes entourant le cordon de sécurité. À un moment du bruit s’est fait entendre, celui de personnes déjà éméchées, qui pourrait se confondre à celui de personnes belliqueuses… Une partie des photographes se déplacent pour assister à une poussée d’hystérie collective entre potes, pas de quoi casser la patte à un canard!

gay-pride-paris-2013-photo-158.

La Gay Pride de Paris 2013 emprunta cette année le même trajet que les années précédentes, tout droit jusqu’au niveau de la station du RER de palais royal avant de bifurquer à gauche en direction de Cluny la Sorbonne avant de se mettre en direction de la place de la Bastille via le boulevard St Germain et de traverser la Seine.

gay-pride-paris-2013-photo-259.

Un trajet où fort heureusement aucun heurt n’eut lieu. Au fur et à mesure de l’avancement de la Gay Pride de Paris 2013 l’audience commençait à grossir, jusqu’au paroxysme qui fut atteint au classique passage le long du boulevard St Germain. Une aubaine d’ailleurs pour les quêteurs de la ligue LGBT de Paris. Ces derniers ayant missionné des bénévoles chargés de recueillir leurs quelques deniers afin de pouvoir contribuer au financement des prochaines éditions de la Gay Pride de Paris 2013, le prélèvement a eu lieu cette année au niveau du Pont de Sully et espérant le aura été fructueux!

gay-pride-paris-2013-photo-428.

C’est ainsi que la Gay Pride de Paris 2013 s’élançait ensuite sur sa dernière ligne droite en directions de la Bastille où se tenait un concert gratuit offert aux participants jusqu’à 21h. Un final où la joie était contagieuse, où les frontières tombaient: les gens étaient juste désireux de faire la fête et d’oublier les tracas de tous les jours. Un final dont j’ai eu le privilège d’assister à bord du char “Gare!” Représentant les personnels LGBT de la SNCF que je remercie encore chaleureusement.

gay-pride-paris-2013-photo-271.

Malgré un début un peu timide, la Gay Pride de Paris 2013 s’est terminée cette année à la place de la Bastille avec une fréquentation similaire à celle rencontrée lors de l’édition 2012. Le plus important étant que la Gay Pride de Paris 2013 s’est déroulée sous un soleil de plus en plus franc et sans grand problème majeur, le tout sous une température presque tiède de 23°. Une Gay Pride de Paris 2013 pacifique et festive qui une fois de plus démontre que la communauté homosexuelle est loin d’être autant diabolique qu’il n’y parait, pouvant être parfois stigmatisée par des personnes intolérantes et prudes qui feraient mieux de faire la fête entre humains que de vouloir casser le fragile équilibre qui permet de satisfaire la paix entre les peuples.gay-pride-paris-2013-photo-546.

.