Un vol conduisant de l’hiver à l’été: Conseils pour éviter de tomber malade!

.Bon nombre de gens deviennent particulièrement irritables pour peu qu’ont leurs propose des vacances au ski. Ce concept étant indéniablement traduit dans leur esprit par être exposé à une température de -10° sous un ciel gris avec la nécessité de faire la queue pour prendre les remontées mécaniques et ce sentiment si frustrant qui survient quand de la neige pénètre dans vos vêtements parce que vous vous êtes pris une belle gamelle…

.

Alors que les sports d’hiver sont une tradition bien française liée à l’abondance des reliefs enneigés l’hiver. Leur coût ne cesse d’augmenter depuis des années rendant désormais parfois plus rentable un séjour sous le soleil des tropiques pendant que vos potes se pèlent les roubignoles par pur conviction patriotique du soutient de la filière sports d’hiver en France…

.

Cela ne vous est jamais encore arrivé dans votre vie de passer de l’hiver à l’été en quelques heures? Rassurez-vous Zag va vous donner de bons conseils! Première question soulevant nombre de dilemmes: les vêtements! Comment s’habiller alors qu’en France il fait -10° et qu’à Rio de Janeiro il en fait 32°? Tout est une question de compromis!

.

Si vous ne faites pas le baroudeur, que vous prenez les transports en commun, tout devrait bien se passer. Admettons que vous partez de votre lieu de résidence situé à Paris, où les bouches de métro sont proches les unes des autres. Une fois que vous êtes dans les transports en commun vous serez relativement à l’abri du froid jusqu’à l’aéroport. Pour vous rendre à l’aéroport en métro le RER B est obligatoire, mais la bonne nouvelle reste que vous serez à l’abri du froid dans les gares souterraines.

.

En fonction de votre vitesse de marche vous serez exposé pendant moins de 20 minutes au froid. L’autre élément aidant à la décision reste la franchise de bagages, généralement deux pièces de 23Kg. Amener une grosse parka dans un pays tropical n’alourdira pas vos bagages mais en revanche vous aurez moins de place! Mon conseil est de se vêtir d’un gros sweatshirt bien épais surmonté de l’imperméable que vous emporterez pour vous protéger des éventuelles pluies tropicales qui dans le cadre du transfert à l’aéroport empêchera d’avantage l’air froid de venir vous faire greloter. Pour le bas, un pantalon en toile légère suffira.

.

Une fois à l’aéroport c’est gagné! Sauf en cas de force majeure ou d’ intempéries neigeuses viendraient perturber le trafic aérien. L’aéroport est généralement bien chauffé, mais prenez garde! Si jamais il vous prend l’envie de vous mettre déjà en short pour venir narguer les voyageurs à destination de l’Islande, d’être sûr que votre avion soit garé au niveau d’une porte, car parfois, dans

.

les grands aéroports l’appareil peut stationner sur le tarmac, signifiant un transfert en bus et une exposition au froid! Le conseil de sagesse consiste à rester couvert tant que vous êtes dans l’aéroport situé dans le pays froid, profitez en pour prendre un café bien chaud et à vous imaginer d’ici quelques heures sous le soleil de Rio!

.

Une fois à bord de l’appareil, c’est gagné! Les avions sont bien chauffés il ne vous reste plus qu’à vous asseoir et à vous détendre. Prenez garde tout de même à la longueur du vol, l’avion évoluant avec des températures extérieurs pouvant aller jusqu’à -70°, la cabine risque de se refroidir. Heureusement des couvertures sont distribuées. Une fois arrivé à destination et après avoir passé la porte une douce et humide chaleur va vous envelopper, l’heure de tomber vos couches de sweatshirts sera arrivée!